Ma langue maternelle

Ma langue maternelle

va mourir et j'ai du mal à vous parler d'amour

Yannick Jaulin

mar. 28 sept.

Les mots comme résistance

Yannick Jaulin aime les mots et ce n’est pas nouveau. En duo avec le musicien Alain Larribet qui nous charme avec ses instruments du monde, il nous invite le temps d’une conférence-concert à un fabuleux voyage au cœur des langues. Ce conteur hors-pair met des mots sur son héritage, sur la honte des patois, sur la résistance à l’uniformisation. Oui, la langue, surtout sa langue, le parlanjhe, dialecte poitevin, est au cœur même du spectacle. Une langue estampillée minoritaire, un parlé méprisé, une oralité menacée de mort dont Yannick Jaulin chérit le génie, l’inventivité, la plasticité… Cette ode à la langue, parfois mélancolique, n’est pas étriquée. Pleine d’humour, elle résonne avec l’histoire de toutes ces langues en danger, tel un plaidoyer à la diversité et à la différence.

Conte et musique 1h10
Dates / Horaires
Chapiteau Les Tamaris – Flaviac
Distribution / Production

De et par Yannick Jaulin / Collaboration à l’écriture : Morgane Houdemont et Gérard Baraton / Accompagnement musical et composition : Alain Larribet / Regards extérieurs : Gérard Baraton, Titus / Création lumière : Fabrice Vétault / Création son : Olivier Pouquet

Production : Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin. Coproduction : Les Treize Arches, Scène conventionnée de Brive, Théâtre de Gascogne, Scènes de Mont de Marsan, Le Nombril du Monde, Pougne-Hérisson. Coréalisation C.I.C.T.- Théâtre des Bouffes du Nord. Remerciements à Marie-Odile Sansault pour son amitié et son soutien.

Tarif / Pratique
Tarif pourpre (de 15 à 24€)
Spectacle nominé aux Molières 2020 catégorie Meilleur seul(e) en scène