Des rencontres qui-vive(nt)

Des rencontres qui-vive(nt)

Restons sur le Qui-Vive...

Le bar et le hall du théâtre à Privas deviennent, à sa réouverture, un espace ouvert sur nos rues et nos chemins, un espace public où vous êtes les bienvenus en dehors des spectacles et des ouvertures de la Galerie. L’hospitalité est une valeur centrale pour nous.

Notre bar, nous l’avons appelé le Qui-Vive car un théâtre se doit d’être un lieu où le vivant est au rendez-vous, où la rencontre est, sans relâche, fêtée et où le monde, à chaque instant, y pénètre.
Vous pourrez venir y lire le journal, vous connecter, vous plonger dans notre bibliothèque, découvrir des oeuvres de la Galerie exposées dans le hall, vous laisser surprendre par des propositions impromptues ou… plus simplement, vous poser dans cet espace redevenu public. Vous pourrez y découvrir une programmation en tant que telle avec des invitations ponctuelles mais aussi des rendez-vous réguliers. Ces rencontres seront gratuites, la plupart du temps.

Virginie Paoletti proposera, le 4 février et le 15 avril, des rencontres épicées et littéraires à cuisiner ensemble, la bonne cuisine, c’est le souvenir (Georges Simenon).
Avec Rémy Chalaye et les rencontres le théâtre déguste, nous mettrons à l’honneur nos vins ardéchois. Nous vous proposons de découvrir des vins tout en chantant (le 3 février) ou en fêtant les viticultrices (le 8 mars, bien sûr !) et leurs vins. Le 19 mai, il proposera un débat autour du bio, de la biodynamie et des vins nature avec vignerons et bien sûr ! leurs vins.
 

Le Piano Migrateur de Sylvie Sagot-Duvauroux y fera plusieurs haltes pour y accueillir des ateliers et des concerts, où la musique devient un terrain de jeu joyeux et innocent entre les générations et quelle que soit sa pratique.

Ce semestre, une carte blanche autour de la littérature du 20 au 22 mai, est proposée à l’auteur ardéchois prolifique : Sébastien Joanniez en partenariat avec la Compagnie La Ligne. Trois rendez-vous Improbables avec des auteurs qui liront chemin faisant leurs derniers ouvrages, parfois en avant-première. Pour le Qui-Vive cela se passera le 20 mai en soirée.

Nous inviterons aussi les « écrivants » du journal de l’hôpital Sainte-Marie (Privas) l’écho de la Réhab, à y organiser leurs réunions de rédaction. Ils rencontreront les artistes de la programmation et nous fêterons avec vous la sortie du prochain numéro (le 29) avant l’été prochain.

Notre nouveau bar accueillera aussi des rendez-vous autour de la programmation. C’est ainsi que nous vous proposons deux Apéro Opéra les 4 mars et 9 avril avec Philippe Forget, directeur artistique de l’opéra Un Enlèvement au sérail et directeur du festival Labeaume en Musiques. Accompagné au piano, Philippe Forget partagera sa passion pour la musique et interprètera quelques extraits d’un opéra qui lui est cher.

Le Qui-Vive sera aussi le lieu où se tisseront des liens avec nos partenaires. Ainsi, avec la conteuse Anne Hengy et son festival À moi, conte deux mots ! nous vous proposerons un apéro-conté le 13 mai.

En écho avec la Galerie, une conférence sera proposée avec Paul Ardenne, commissaire d’expositions, historien de l’art et écrivain, ou encore un cycle de conférences sur l’objet dans l’art du XXème siècle, de Marcel Duchamp à Andy Warhol.