Spiegelicht

LEI SAITO (Japon)

commissaire Julia Cistiakova

14 septembre – 20 octobre 2018 

Vernissage : 13 septembre à 18h30 / Finissage : 20 octobre à 17h
Lieu : rue de la Recluse, F-07000 Privas

Communiqué de Presse (pdf) / Dossier Pédagogique (pdf)

Scénario

Un tableau est une fenêtre.
Un tableau est un miroir.
Un tableau est un autoportrait face à une fenêtre ou un miroir.
Un tableau est d’un côté miroir, de l’autre fenêtre.
Un tableau est inframince.
Un tableau est gérondif.
Un tableau est un film 35mm.

Tout à coup, le monde semblait se refléter sur les deux faces du tableau, démultipliant les strates de réalité.
Comme si de nouvelles couches se superposaient.
Prisme, image diffractée à travers une mosaïque.
Portion fragmentée d’un autre réel.

Le tableau semble s’arrêter à un moment précis, mais c’est notre perception qui va parfois un peu trop vite.
Le tableau génère son unité du temps.

De l’autre côté de cette surface, le temps s’écoule différemment.
Comme quand on se trouve dans un train qui roule à la même vitesse qu’un autre, et que le regardant on a alors l’impression d’être immobile.
Comme si pour une étoile, notre temps était infiniment minuscule.
Mini-décimal.

J’ai l’impression d’entendre une immense balle galvanisée qui démarre pour rouler, partant du lointain. Pour arriver ici, à l’endroit où quelque chose doit commencer.
Accélération.
Trajectoire elliptique.
Comme un enfant espiègle joue de la musique entre les lignes qui forment les constellations d’étoiles.
Divagation.
Jeu sérieux.

Cette exposition nous invite à entrer dans la coulisse d’un tableau en en extrayant des intuitions plastiques.
Cette déambulation se perte et s’opère dans le tableau de Paolo Uccello, Saint-Georges tuant le dragon.
C’est une archéologie de la vision qui invite à voir la princesse comme une histoire d’amour et la perspective comme un dragon.

Œuvres :
Paysage futur mi- volume, mi- aplati du bas-relief.
Bruit astral d’une trajectoire elliptique continuant à s’incliner en boucle.
Rembobiner l’espace, et tomber amoureux.
Spirale.
Géométrie moelleuse du mazzocchio.
Ligotage du paysage en papier carbone.
Maquette du tableau en brique d’été oréo comme gérondif.
Une portion de ligne d’horizon.
Traces de nourriture à la Sôsos de Pergame.
Le contour d’or.
Perspective corrompue de début du monde.
Cinq points de fuite portables par terre prêtes à se mobiliser.
Devant devant devant.
Derrière ?
Géométrie en velours.
Ciel noir couvert de bleu, terre noire émaillée, bleu irisé.

Spiegelicht est un nouveau mot néerlandais, né de la rencontre de spiegel et de licht, qui tournerait autour des notions de lumière, de gravité, et du probable.

Lei Saito, 2018

Lei Saito. Sans titre, 2018, fragment. Courtesy : l’artiste.

Pendant les journées européennes du patrimoine – le 15 et 16 septembre 2018- la Galerie organise des visites-dégustations de l’exposition de Lei Saito :

Samedi 15 septembre : 14h30 et 16h

Dimanche 16 septembre : 12h30, 15h30, 17h

Lei Saito est une artiste d’origine japonaise qui vit et travaille à Paris depuis 2003. Elle a étudié au Japon (1999-2003) et à l’atelier d’Annette Messager à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (2004-2007), puis a été invité comme résidente à la Rijksakademie à Amsterdam (2010/2011). Sélection des projets réalisés : « Genius Loci , Centre d’art contemporain du parc Saint-Léger, Pougues-les-Eaux, FR (2018) ; « Volume d’oubli », Le Grand Cordel, Rennes, FR (2017) ; « As the clementine ice rink glistens in the light, the world fades into translucence at l’heure bleue », Galerie de Multiples, Paris, FR (2015) ; « La Nuit des Danses Perdues », Palais de Tokyo, Paris, FR (2015) ; « Salomé », Maison de la Culture du Japon, Paris, FR (2015) ; « avoir 10+1 », Centre d’Art Contemporain de St-Réstitut, St-Réstitut, FR (2014) ; « jeune création », 104, Paris, FR (2013) ; « l’histoire de début du monde jusqu’à la moitié », Rijksakademie van beeldende kunsten, Amsterdam, NL (2011).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.