Catégories
janvier Saison

MOMO SANS 1 MOT

Cie Théâtre du Grabuge
Sylvain Bolle-Reddat


Jeudi 28 janvier – 10h / 14h
Vendredi 29 janvier – 10h
Samedi 30 janvier – 17h


Chapiteau Les Tamaris – Flaviac
35 min
À voir en famille
Tarif C (de 10 à 20€)


Conte musical sur la route des langues

Momo est un petit garçon plein de curiosité qui n’a jamais été très bavard. Quand il est entré à l’école, il était très heureux d’apprendre une langue différente de celle de ses parents mais dans sa tête, tous les mots se sont un peu mélangés. Momo, trop occupé à mettre de l’ordre dans son sac de mots, a préféré se taire pour éviter de se tromper. Tous ses copains et ses copines lui ont donné le surnom de « sans 1 mot ». Mais aujourd’hui, son petit cartable sur le dos, Momo décide de partir à la découverte du monde et, pour aider les autres, il va parler et chanter dans toutes ses langues.


Écriture et interprétation : Sylvain Bolle-Reddat avec la complicité de Géraldine Bénichou / Création et interprétation musicale (fl‌ûtes, percussions et chant) : Nasredine Dalil / Scénographie : Karine Lémery / Lumières : Sébastien Revel


Avec les publics : Représentation suivie d’un goûter avec l’équipe artistique



Site de la Compagnie

Coproduction : Cie Théâtre du Grabuge – Ville de Sevran / Festival Les Rêveurs Éveillés. Momo sans 1 Mot a été joué pour la première fois le 14 janvier 2020 à L’espace François Mauriac, lors de la 29e édition du festival des Rêveurs Éveillés de la ville de Sevran. Le Théâtre du Grabuge est subventionné par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et par la Ville de Lyon. Le Festival des Rêveurs éveillés de la ville de Sevran est subventionné par la DRAC Île-de-France et par le département de Seine-Saint-Denis.

Crédit photo : Matthieu Arif

Catégories
février janvier La Galerie mars Saison

ANNA SOLAL

Exposition monographique

Commissariat : Julia Cistiakova

Du 22 janvier au 6 mars

Vernissage : vendredi 22 janvier – 19h
Finissage : samedi 6 mars – 17h


La Galerie
Entrée libre


Anna Solal appartient à une nouvelle génération d’artistes qui se distingue par une prédilection pour le « fait main », pour le croisement sans hiérarchie de process empruntés à l’art et à l’artisanat. Elle produit ainsi des assemblages à partir d’objets rebuts (écrans brisés de smartphones, semelles de chaussures, bouts de moquettes, etc…) qu’elle glane aux cours de ses déambulations et qu’elle combine à des objets cheap (grattoirs, peignes, barrettes à cheveux, pinces à linge, chaines de vélo) issus d’une économie mondialisée. Elle y insère des photographies de groupes d’hommes, de bâtiments désaffectés et de délicats dessins au crayon de couleur à l’iconographie toute classique, natures-mortes ou femmes à la toilette. Entre logos industriels post-apocalyptiques et bricolages primitifs, ses œuvres déclinent un registre de motifs à l’esthétique à la fois naïve, pop et trash : des fleurs, des oiseaux, des cerfs-volants et des ruches. […] Anna Solal procède, pour construire ses puzzles-rébus, par hésitations et par touches successives, dans un va-et-vient incessant entre ce que la forme suggère et ce vers quoi elle veut aller.

Lionel Balouin
Directeur de l’École municipale des beaux-arts / Galerie Édouard Manet, Gennevilliers


Anna Solal est née en 1988 à Dreux. Elle est titulaire d’un Master en Sculpture à l’Ecole Nationale Supérieure de La Cambre à Bruxelles. Elle a également étudié au Central Saint Martins à Londres dans le cadre du programme Erasmus. Elle a été en résidence à La Cité Internationale des Arts (Paris) et Triangle (Marseille). Son travail a été exposé au Palais de Tokyo (Paris), au CAC Passerelle de Brest, FUTURA (Prague), Interstate Project (New York), Levy Delval (Bruxelles), Olso10 (Bâle), Art-Orama (Marseille), Room E 10 27, Museo Experimental El Eco (Mexico), Rijksakademie (Amsterdam), Diesel Project Space (Liège), Island and The Ister (Bruxelles), Yaby (Madrid). Elle est représentée par New Galerie (Paris).
Anna Solal vit et travaille à Paris.

Crédit : Forest Bird 2019 courtesy New Galery Paris

Catégories
janvier Saison

DE L’ÈVE À L’EAU

Cie des Lumas
Angélique Clairand et Éric Massé


Mardi 19 janvier – 20h
Jeudi 21 janvier – 14h


Chapiteau Les Tamaris – Flaviac
1h40 · Dès 14 ans
Tarif C (de 10 à 20€)


Là d’où je viens

Ève, ancienne agricultrice perdue dans les prairies de sa mémoire, n’a plus pour mots qu’un drôle de patois, une musique bien à elle. Cette langue rurale du Poitou aujourd’hui moribonde – le parlange – est le seul dialecte qui lui reste pour communiquer avec sa fille, universitaire qui a fui sa région pour mieux s’affranchir de son milieu d’origine. Autofiction écrite à quatre mains, De l’Ève à l’Eau aborde les problématiques propres à ceux qui ont changé de classe sociale, à l’attachement et l’émancipation de leur milieu d’origine par le langage. Un théâtre de l’intime qui mêle fiction et témoignages personnels, scrute l’humain dans ses territoires urbains et ruraux et nous permet de re-composer le vaste puzzle de nos identités multiples. 

Angélique Clairand et Éric Massé sont les directeurs du Théâtre du Point du jour (Lyon)


Conception, écriture, mise en scène : Angélique Clairand et Eric Massé / Avec : Angélique Clairand, Adèle Grasset, Eric Massé, Mbaye Ngom, Hélène Schwaller / Scénographie et collaboration à l’écriture : Johnny Lebigot / Créateur lumières : Yoann Tivoli / Composition musicale : Marc-Antoine Granier / Costumes : Laura Garnier / Collaboration artistique : Hugo Guittet / Régie générale et plateau : Nathan Teulade / Régie lumière : Quentin Chambeaud


Avec les publics : En lien avec le spectacle, la Compagnie des Lumas interviendra dans les lycées de l’Ardèche dans le cadre des projets d’Éducation Artistique et Culturelle des établissements scolaires.



Lien de la Compagnie


Coproduction : Compagnie des Lumas, Théâtre du Point du Jour, Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche, Les Subsistances, Lyon, Grand Angle – Scène Régionale, Pays Voironnais, Annonay Rhône Agglo en Scènes, Centre culturel La Ricamarie, en partenariat avec la Comédie de Saint-Etienne, CDN. Résidences d’écriture et de jeu : Chartreuse Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle, Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche, Les Subsistances, Lyon, Centre Culturel La Ricamarie, Le Nombril du Monde, Pougne-Hérisson, Centre Culturel du Château de Goutelas, Le Kiasma, Castelnau-le-Lez, Association Ah? et l’UPCP Métive, Parthenay. Avec le soutien du DIESE # Auvergne – Rhône-Alpes | dispositif d’insertion de l’École de La Comédie de Saint-Étienne. Avec le soutien de la Spedidam

Crédit photo : Cédric Roulliat

Catégories
janvier Saison

BLOND AND BLOND AND BLOND

Tø, Glär et Mår


Mercredi 13 janvier – 20h
Jeudi 14 janvier
– 20h


Chapiteau Les Tamaris – Flaviac
1h30 · À voir en famille
Tarif B (de 16 à 24€)


Mariåj en chønsons

Tø, Glär et Mår sont des suédois comblés. Leur précédent spectacle “Hømåj à la chønson française” fut un grand succès partout dans l’Hexagone et au-delà. Ils ont réalisé leur rêve : offrir au public un répertoire de chansons populaires pour mieux les redécouvrir. Pas le temps de s’endormir sur leurs Krisprolls, les voilà déjà investis d’une nouvelle mission : animer la soirée de mariage de leur plus vieil ami Magnus. Ils vont tout faire pour célébrer au mieux l’union des jeunes mariés avec leurs reprises de chansons françaises toujours plus décalées. Les blond and blond and blond prouvent avec ce spectacle fantasque leurs talents multiples et leur créativité débordante en nous faisant vivre une expérience musicale et théâtrale aussi rare qu’hilarante.


Avec : Tø, Glär et Mår / Mise en scène : Jean-Claude Cotillard / Création costumes : Sarah Dupont / Régie générale – régie son : Michaël Houssier / Régie lumière : Dominique Peurois


Lien vers le site de la Compagnie

Crédit photo : Pascal Ito

Catégories
janvier Les Nouvelles envolées Saison Tartuffe

TARTUFFE D’APRÈS TARTUFFE D’APRÈS TARTUFFE D’APRÈS MOLIÈRE

Groupe Fantômas / Guillaume Bailliart


Samedi 9 janvier à Vernoux-en-Vivarais – 20h
Jeudi 25 février – 20h
Vendredi 26 février – 20h
Samedi 27 février – 20h


Chapiteau Les Tamaris – Flaviac
1h10 · Dès 15 ans
Tarif C (de 10 à 20 €)


Un Molière singulièrement revisité

Vous pensiez tout connaître de Tartuffe ? Et bien détrompez-vous, car Guillaume Bailliart va vous prouver le contraire ! Seul en scène, l’acteur caméléon endosse, tour à tour, tous les rôles de la pièce. En se démultipliant, il transforme ce classique en une véritable performance, une aventure folle à travers laquelle il explore la démesure de la parole. Porté par le rythme de l’alexandrin, il imprime une énergie inédite, une verve comique et une réjouissante impertinence qui permet de redécouvrir les fulgurances du texte de Molière. Un hommage totalement rafraîchissant à une œuvre majeure de la littérature dramatique.


De Molière / Conception et jeu : Guillaume Bailliart accompagné par Vivianne Balsiger / Lumière : Jean Martin Fallas


Nouvelles Envolées
Samedi 9 janvier 2021 – 20h

Retrouvez ce spectacle à l’Espace Culturel Louis Nodon (Vernoux-en-Vivarais) en Nouvelles Envolées.
En partenariat avec La Comédie de Valence CDN Drôme-Ardèche dans le cadre de la Comédie Itinérante.

Tarif 15€, 10€ (Dem d’emploi / Etudiant et – de 18 ans)
Réservation/Billetterie : 04 75 64 93 39 billetterie@theatredeprivas.com

Cette saison, le metteur en scène Guillaume Bailliart présentera également le spectacle La Centrale en chaleur à Flaviac.


Lien vers le site de la Compagnie

Production : Groupe Fantômas. Le Groupe Fantômas est une compagnie théâtrale subventionnée par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et la Ville de Lyon.

Crédit photo : Mathilde Delahaye