Catégories
janvier Les Ent'été.e.s Saison

MOMO SANS 1 MOT

Cie Théâtre du Grabuge
Sylvain Bolle-Reddat


à voir durant les « Ent’été.e.s »

Mercredi 30 juin – 17h
Veyras


Veyras – Salle de la Comballe
35 min
À voir en famille
Tarifs : de 9 à 16€


Conte musical sur la route des langues

Momo est un petit garçon plein de curiosité qui n’a jamais été très bavard. Quand il est entré à l’école, il était très heureux d’apprendre une langue différente de celle de ses parents mais dans sa tête, tous les mots se sont un peu mélangés. Momo, trop occupé à mettre de l’ordre dans son sac de mots, a préféré se taire pour éviter de se tromper. Tous ses copains et ses copines lui ont donné le surnom de « sans 1 mot ». Mais aujourd’hui, son petit cartable sur le dos, Momo décide de partir à la découverte du monde et, pour aider les autres, il va parler et chanter dans toutes ses langues.


Écriture et interprétation : Sylvain Bolle-Reddat avec la complicité de Géraldine Bénichou / Création et interprétation musicale (fl‌ûtes, percussions et chant) : Nasredine Dalil / Scénographie : Karine Lémery / Lumières : Sébastien Revel


Avec les publics : Représentation suivie d’un goûter avec l’équipe artistique



Site de la Compagnie

Coproduction : Cie Théâtre du Grabuge – Ville de Sevran / Festival Les Rêveurs Éveillés. Momo sans 1 Mot a été joué pour la première fois le 14 janvier 2020 à L’espace François Mauriac, lors de la 29e édition du festival des Rêveurs Éveillés de la ville de Sevran. Le Théâtre du Grabuge est subventionné par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et par la Ville de Lyon. Le Festival des Rêveurs éveillés de la ville de Sevran est subventionné par la DRAC Île-de-France et par le département de Seine-Saint-Denis.

Crédit photo : Matthieu Arif

Catégories
Les Ent'été.e.s mai Saison

LA CENTRALE EN CHALEUR

Groupe Fantômas / Guillaume Bailliart


à voir durant les « Ent’été.e.s »

Vendredi 25 juin – 19h30


Chapiteau Les Tamaris – Flaviac
1h30 · Dès 15 ans
Tarifs : de 9 à 16€


Farce atomique

À la suite de la catastrophe nucléaire survenue à Fukushima, une boîte de production de films pornographiques décide de tourner un film philanthropique pour venir en aide aux victimes de la catastrophe nucléaire. Adapté du roman gaguesque du japonais Genichiro Takahashi, le spectacle de Guillaume Bailliart et Romain Nicolas croise comédie musicale, situations absurdes et parodie déjantée pour nous offrir un pamphlet post-moderne traitant de l’irresponsabilité politique devant la catastrophe. Comme pour son Tartuffe d’après Tartuffe d’après Tartuffe d’après Molière, également accueilli cette saison, Guillaume Bailliart met en place un dispositif de parole à la fois simple et ingénieux, laissant toute sa place au jeu et à l’imaginaire des spectateurs. Une tentative communautaire et joyeuse pour hisser l’imaginaire au niveau du désastre.


Librement inspiré du roman de Genichiro Takahashi, traduit par Sylvain Cardonnel / Texte : Romain Nicolas / Mise en scène : Guillaume Bailliart / Assistant à la mise en scène : Théodore Oliver / Avec : Georges Campagnac, Pierre-Jean-Etienne, Elsa Foucaud, François Herpeux, Marie Nachury + 1 choeur de volontaires / Musique et son : Marie Nachury / Régies : Martin Barré

APPEL À PARTICIPATION !

Venez rejoindre ce projet fou et participez au « chœur » de volontaires aux côtés des 4 comédiens professionnels. Ce chœur un peu magique prendra en charge scénographie, lumière, musique, bruitages, chorégraphies, paysages… et cela sans les outils techniques appropriés ! Attention, point n’est besoin pour rejoindre ce chœur, de posséder de compétences exceptionnelles, qu’elles soient techniques, musicales, dramatiques, chorégraphiques ou scientifiques.
Renseignements : 04 75 64 93 39


Lien vers le FB de la Compagnie

Production : Groupe Fantômas. Coproduction : Théâtre de Villefranche, Le Vivat d’Armentières – scène conventionnée d’intérêt national art et création, Théâtre Jules Julien de Toulouse. En partenariat avec le GEIQ Théâtre et le NTH8 de Lyon, le Conservatoire de Toulouse, La Paillette de Rennes. Avec le soutien du Ministère de la Culture/DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Ville de Lyon, de La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle et de la salle Guy Ropartz – ville de Rennes 

Crédit photo : Arkadiusz Podniesinski

Catégories
juillet juin La Galerie Les Ent'été.e.s Saison

Dawn Chorus (le chœur de l’aube)

Artiste : Marcus Coates

Commissaire de l’exposition : David Moinard

Dans le cadre des 20 ans du Sentier des Lauzes


Du 5 juin au 24 juillet

SAM. 5 juin 11H30 : Vernissage – Galerie d’art contemporain – Pôle Bésignoles – PRIVAS
MAR. 22 JUIN : Conférence avec/de David Moinard et Christine Chalas Land Art à St-Julien-en-St-Alban

Finissage : Samedi 24 juillet – 17h


La Galerie
Entrée libre

En partenariat avec :



L’exposition propose une plongée au cœur du vivant où la voix de l’homme se métamorphose en chant d’oiseau. Une installation vidéo troublante qui questionne avec humour notre rapport aux autres vivants.


Lien vers le site de l’association

Catégories
janvier Saison Spectacles-reportés

DE L’ÈVE À L’EAU

Cie des Lumas
Angélique Clairand et Éric Massé



Chapiteau Les Tamaris – Flaviac
1h40 · Dès 14 ans
Tarifs : de 9 à 16€


Là d’où je viens

Ève, ancienne agricultrice perdue dans les prairies de sa mémoire, n’a plus pour mots qu’un drôle de patois, une musique bien à elle. Cette langue rurale du Poitou aujourd’hui moribonde – le parlange – est le seul dialecte qui lui reste pour communiquer avec sa fille, universitaire qui a fui sa région pour mieux s’affranchir de son milieu d’origine. Autofiction écrite à quatre mains, De l’Ève à l’Eau aborde les problématiques propres à ceux qui ont changé de classe sociale, à l’attachement et l’émancipation de leur milieu d’origine par le langage. Un théâtre de l’intime qui mêle fiction et témoignages personnels, scrute l’humain dans ses territoires urbains et ruraux et nous permet de re-composer le vaste puzzle de nos identités multiples. 

Angélique Clairand et Éric Massé sont les directeurs du Théâtre du Point du jour (Lyon)


Conception, écriture, mise en scène : Angélique Clairand et Eric Massé / Avec : Angélique Clairand, Adèle Grasset, Eric Massé, Mbaye Ngom, Hélène Schwaller / Scénographie et collaboration à l’écriture : Johnny Lebigot / Créateur lumières : Yoann Tivoli / Composition musicale : Marc-Antoine Granier / Costumes : Laura Garnier / Collaboration artistique : Hugo Guittet / Régie générale et plateau : Nathan Teulade / Régie lumière : Quentin Chambeaud


Avec les publics : En lien avec le spectacle, la Compagnie des Lumas interviendra dans les lycées de l’Ardèche dans le cadre des projets d’Éducation Artistique et Culturelle des établissements scolaires.



Lien de la Compagnie


Coproduction : Compagnie des Lumas, Théâtre du Point du Jour, Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche, Les Subsistances, Lyon, Grand Angle – Scène Régionale, Pays Voironnais, Annonay Rhône Agglo en Scènes, Centre culturel La Ricamarie, en partenariat avec la Comédie de Saint-Etienne, CDN. Résidences d’écriture et de jeu : Chartreuse Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle, Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche, Les Subsistances, Lyon, Centre Culturel La Ricamarie, Le Nombril du Monde, Pougne-Hérisson, Centre Culturel du Château de Goutelas, Le Kiasma, Castelnau-le-Lez, Association Ah? et l’UPCP Métive, Parthenay. Avec le soutien du DIESE # Auvergne – Rhône-Alpes | dispositif d’insertion de l’École de La Comédie de Saint-Étienne. Avec le soutien de la Spedidam

Crédit photo : Cédric Roulliat

Catégories
mai Saison

CROCODILES

Cie Barbès 35 / Cendre Chassanne et Carole Guittat


Mercredi 19 mai – 10h
Jeudi 20 mai – 10h / 14h
Vendredi 21 mai – 10h / 14h
Samedi 22 mai – 19h30


Chapiteau Les Tamaris – Flaviac
55 min · Dès 10 ans
Tarif C (de 10 à 20€)



L’exil d’un enfant afghan

Inspiré de l’histoire vraie d’Enaiatollah Akbari, transposée dans l’ouvrage de Fabio Geda, Dans la mer il y a des crocodiles, le spectacle raconte l’histoire d’Enaiat, un enfant afghan de la minorité persécutée des hazaras. À dix ans, sa mère le conduit clandestinement au Pakistan et l’abandonne pour le protéger des dangers qu’il court dans son pays. Débute alors pour Enaiat un périple de cinq années jalonné d’épreuves et rythmé par l’espoir d’une vie meilleure. L’interprétation du comédien Rémi Fortin, bluffante de vérité, nous fait vivre ces épreuves douloureuses en traversant les frontières de l’Iran, de la Grèce et de l’Italie. La parole intime et universelle d’Enaiat est livrée au public qui, placé au cœur du dispositif scénique, accompagne son périple pas à pas. Un spectacle fort qui donne envie de croire aux vertus de l’accueil. Un beau souffle d’espoir.


Dans la mer il y a des crocodiles – L’Histoire vraie d’Enaiatollah Akbari de Fabio Geda / Mise en scène et adaptation : Cendre Chassanne et Carole Guittat / Avec : Rémi Fortin / Images : Mat Jacob – Tendance Floue / Montage : José Chidlovsky / Création et régie son : Édouard Alanio / Création, régie lumière, régie générale : Sébastien Choriol / Régie tournée : Édouard Alanio ou Sébastien Choriol / Construction : Édouard Alanio, Sébastien Choriol, Jean-Baptiste Gillet / Collaboration artistique et action culturelle : Isabelle Fournier /  L’ouvrage de Fabio Geda est paru aux éditions Liana Levi, collection Piccolo, 2011

Avec les publics : En lien avec le spectacle, la Compagnie Barbès 35 interviendra auprès de classes de 6ème dans le cadre des projets d’Éducation Artistique et Culturelle des collèges de l’Ardèche et de la Drôme.



Lien vers le site de la Compagnie

Production : Compagnie Barbès 35. Coproduction : Le Théâtre, Scène conventionnée d‘Auxerre, La Cité de la Voix (Vézelay),  Le Théâtre Dunois (Paris). Avec l’aide à la création de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté et du Conseil Départemental de l’Yonne. Soutiens : La Minoterie  – Création jeune public et éducation artistique (Dijon), Le Nouveau Théâtre de Montreuil – Centre Dramatique National, La maison des métallos (Paris), Bourgogne Active. Cendre Chassanne est artiste associée du Volcan, Scène nationale du Havre. 

Crédit photo : Mat Jacob

Catégories
Les Nouvelles envolées mai Saison Spectacles-passes

DEUX AMPOULES SUR CINQ

Cie Les merveilleuses / Isabelle Lafon et Johanna Korthals Altes


Mardi 4 mai – 20h
Chapiteau Les Tamaris à Flaviac

Jeudi 6 mai – 20h30*
L’imaginaïre – Le Village du Documentaire à Lussas

Vendredi 7 mai – 20h30
Espace Culturel Louis Nodon à Vernoux-en-Vivarais


Chapiteau – Les Tamaris Flaviac
Nouvelles Envolées
1h10 · Dès 14 ans
Tarif : de 5 à 15€


Deux femmes obstinées

Le 21 novembre 1938, l’écrivaine et journaliste Lydia Tchoukovskaïa se rend pour la première fois chez la grande poétesse russe Anna Akhmatova. Le désir de Lydia de rapporter les propos d’Anna est audacieux et risqué en pleine répression stalinienne : Anna est interdite de publication, son fils est dans les camps. Quant à Lydia, son mari a été arrêté…
Pour mieux ressentir l’urgence de dire ce qu’ont connu ces deux femmes, les comédiennes Isabelle Lafon et Johanna Korthals Altes utilisent un dispositif d’une grande simplicité : le public éclaire lui-même les deux actrices à l’aide de lampes de poche, créant une ambiance de clandestinité, de résistance poétique. Avec ce spectacle d’une grande sobriété, la metteure en scène Isabelle Lafon retrace avec intelligence et délicatesse la rencontre entre deux femmes très différentes qui combattent à leur manière l’État dévastateur. Elles ne le défient pas, elles ne l’ignorent pas, elles percent une échappée…


Adaptation et mise en scène : Isabelle Lafon / Avec : Isabelle Lafon et Johanna Korthals Altes / Librement inspiré de Notes sur Anna Akhmatova de Lydia Tchoukovskaïa / Traduction : Bronislava Steinlucht et Isabelle Lafon


Soirée à Lussas

Jeu. 6 mai à 20H30
Lussas
. L’Imaginaïre – Le Village du Documentaire
Tarif 10€, 5€
Réservation : 04 75 64 93 39 billetterie.theatredeprivas.com
En partenariat avec Ardèche Images & Le Village Documentaire

En amont de la représentation, projection du documentaire Autour d’eux, la nuit de Vassili Schémann, étudiant à l’INSAS en la présence d’Isabelle Lafon, actrice, metteure en scène, réalisatrice. En partenariat avec Ardèche Images et Le Village Documentaire


Cette saison, la metteure en scène Isabelle Lafon présentera également le spectacle Bérénice à Flaviac


Lien vers le site de la Compagnie

Production : Les Merveilleuses.

Avec le soutien du dispositif d’accompagnement ARCADI.
Avec le soutien de l’ONDA – Office National de Diffusion Artistique.


Catégories
avril Saison Spectacles-reportés

DALE RECUERDOS XXXV (JE PENSE A VOUS)

La compagnie des Hommes / Didier Ruiz

Spectacle reporté à l’automne (sous réserve)


Mercredi 28 avril – 20h
Jeudi 29 avril – 14h
Vendredi 30 avril – 20h


Chapiteau – Les Tamaris Flaviac
Création 2021
1h10 · Dès 13 ans
Tarif C (de 10 à 20€)



Ils se souviennent

Dale recuerdos est un spectacle sur la mémoire, celle de personnes âgées qui, le temps d’un spectacle, viennent sur scène partager leurs souvenirs. Des fragments de vie, des amours, des sensations, des destins individuels qui convoquent souvent la grande Histoire. Depuis vingt ans, le metteur en scène Didier Ruiz sonde et recueille ces souvenirs avant qu’ils ne disparaissent à jamais. Il propose à des personnes de plus de soixante-quinze ans, tous amateurs, de faire remonter à la surface des bribes de leur histoire, comme « des bouts de tapisseries anciennes qu’on retrouve en décollant les plus récentes ». Il accompagne avec délicatesse la parole de ces « vieux » qui nous racontent des morceaux de vie avec leurs mots, leur langue, leurs émotions. C’est alors que se dessine une série de portraits poignants, vibrants, un véritable voyage à travers la barrière de l’oubli.


Mise en scène : Didier Ruiz / Assistant : Thierry Vu Huu / Lumière : Maurice Fouilhé / Son : Adrien Cordier / Photographies : Emilia Stéfani-Law

APPEL À PARTICIPATION !

Pour le spectacle Dale Recuerdos, le metteur en scène Didier Ruiz recherche des femmes et des hommes de 75 ans et plus. Si vous souhaitez vivre une aventure théâtrale, c’est le moment de vous faire connaître auprès du Théâtre de Privas. Aucune compétence théâtrale ne vous sera demandée, bien au contraire. L’idée est de faire émerger la spontanéité de votre mémoire pour construire avec Didier Ruiz un « récit universel ». Venez vivre cette expérience unique et partagez avec le public vos souvenirs !
Renseignements : 04 75 64 93 39

Création soutenue dans le cadre de la Convention Territoriale d’Éducation Artistique et Culturelle sur La Communauté d’Agglomération Privas Centre Ardèche. 

Cette saison, le metteur en scène Didier Ruiz présentera également les spectacles Apéro polar et Polar Grenadine


Lien vers le site de la Compagnie

Production : La compagnie des Hommes. Coproduction : Théâtre de Privas. La compagnie des Hommes est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Ile-de-France et par la Région Ile-de-France au titre de la permanence artistique et culturelle.

Crédit photo : Emilia Stéfani Law

Catégories
avril La Galerie mai Saison Spectacles-reportés

OH MY GAME !

LE JEU VIDÉO DANS TOUS SES ÉTATS

Commissariat : Simon Bachelier


Exposition reportée à l’automne (sous réserve)

Du 21 avril au 29 mai

Vernissage : lundi 26 avril – 19h

Finissage : samedi 29 mai – 17h


La Galerie
Entrée libre


Il existe aujourd’hui autant de formes de jeux vidéo que de genres musicaux ou cinématographiques. S’il est difficile de toutes les représenter, il est néanmoins possible d’en brosser le portrait par le prisme de ses pratiques actuelles. C’est l’enjeu d’une exposition inédite, accompagnée d’une programmation riche et originale, qui vous fera (re)découvrir les nombreux visages du jeu vidéo. Muni d’un regard privilégié sur les scènes indépendantes du jeu vidéo, le producteur et commissaire d’exposition Simon Bachelier vous invitera à jouer, rejouer, déjouer et voir jouer.


Crédit photo : La Fille d’à côté

Catégories
avril Saison Spectacles-passes

LE PIANO ORIENTAL

Zeina Abirached / Stéphane Tsapis


spectacle annulé

Jeudi 8 avril – 14h
Vendredi 9 avril – 10h / 14h
Samedi 10 avril – 20h


Chapiteau Les Tamaris – Flaviac
1h · À voir en famille
Tarif C (de 10 à 20 €)


Le destin d’un piano bilingue

En 2015, Zeina Abirached publie Le Piano oriental, une bande dessinée en noir et blanc qui raconte l’histoire de son arrière-grand-père Abdallah. Dans le Beyrouth des années 60, il s’était lancé dans une folle entreprise : rapprocher les traditions musicales de l’Orient et de l’Occident. L’outil permettant de réaliser ce rêve ? Le piano à quart de ton, véritable instrument bilingue. En 2016, Zeina Abirached décide d’adapter l’histoire de sa BD en spectacle musical, conté et dessiné, lors de la carte blanche qui lui est donnée par le festival hors limite de Stains. Elle propose à Stéphane Tsapis de jouer le rôle d’Abdallah et lui confie la création musicale de la pièce. Stéphane Tsapis au piano et Zeina Abirached au dessin et à la lecture racontent, en musique, en mots et en images, le destin de ce piano unique au monde. Comme en écho au cheminement d’Abdallah et de son piano bilingue, le spectacle dessine, par une alchimie poétique, un trait d’union entre l’Orient et l’Occident.


Auteur : Zeina Abirached / Mise en scène : Jean-Battiste Couton / Avec : Zeina Abirached et Stéphane Tsapis (piano, compositions) / Le Piano oriental est paru chez Casterman en 2015.


Autour du spectacle et de la bande-dessinée Le Piano oriental :

EXPOSITION À LA GALERIE
Du 29 mars au 10 avril 2021

Pôle Bésignoles -Privas / Renseignements : 09 70 65 01 15
Retrouvez l’univers de Zeina Abirached et découvrez une exposition originale et sensible qui vous emmènera dans le Beyrouth des années 50, sur les pas enjoués de son arrière-grand-père, créateur d’un piano unique en son genre, rêvé au Liban et fabriqué à Vienne… Elle vous donnera à voir des images et à entendre ce fameux « quart de ton » de la musique arabe


Avec les publics : En lien avec le spectacle, Zeina Abirached et Stéphane Tsapis iront à la rencontre d’écoliers et de collégiens dans le cadre des projets d’Éducation Artistique et Culturelle des établissements scolaires.



Catégories
avril mars Saison Spectacles-passes

KAMUYOT

Cie Grenade – Josette Baïz / Ohad Naharin


spectacle annulé

Mercredi 31 mars – 20h
Jeudi 1er avril – 20h
Vendredi 2 avril – 10h / 14h


Chapiteau Les Tamaris – Flaviac
55 min · À voir en famille
Tarif C (de 10 à 20€)

Dans le cadre des 30 ans du festival :


Un ballet pour casser les frontières

Fondée il y a vingt ans par la chorégraphe Josette Baïz, la Compagnie Grenade allie un solide bagage technique à une grande diversité de styles, doublée d’une curiosité tous azimuts. Ses quatorze danseurs interprètent avec un égal bonheur les pièces des plus grands chorégraphes contemporains. Cette fois-ci, ils abordent l’univers de Ohad Naharin alias Mister Gaga, et s’emparent de son opus chorégraphique détonant Kamuyot. Le chorégraphe israëlien avait créé cette pièce en 2003 pour le Young Ensemble de la Batsheva et avait souhaité faire de ce ballet festif une expérience partagée cassant les barrières entre spectateurs et interprètes. Son écriture fluide et puissante amène les danseurs de la compagnie à exprimer au plus haut leurs qualités gestuelles et leur créativité sur des B.O. de séries cultes ou des mélodies pop japonaises pour une véritable célébration jubilatoire et participative.


Chorégraphie : Ohad Naharin / Créé par Batsheva – The Young Ensemble (2003) / Inspiré par Mamootot et Moshe de Ohad Naharin / Assistant du chorégraphe : Matan David / Direction artistique de la Cie Grenade : Josette Baïz / Avec : Amélie Berhault, Angélique Blasco, Camille Cortez, Lola Cougard, Lola Kervroedan, Artémus Grolleau-Birotteau, Geoffrey Piberne, Victoria Pignato, Rémy Rodriguez, Océane Rosier, Lola Ruscica, Ojan Sadat Kyaee, Anthony Velay / Design sonore : Dudi Bell / Costumes originaux : Alla Eizenberg


Avec les publics : En lien avec le spectacle, la Compagnie Grenade accompagnera les enseignants dans le cadre du  dispositif « Classes qui dansent  » permettant de sensibiliser les élèves aux fondamentaux de la danse contemporaine.


Site de la Compagnie

Production : Groupe et Cie Grenade – Josette Baïz. Coproduction : Chaillot – Théâtre National de la Danse. Groupe et Cie Grenade est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication – Drac PACA ; est subventionnée par le Conseil Régional PACA, le Département des Bouches-du-Rhône, la Métropole Aix-Marseille-Provence, la Ville de Marseille et la Ville d’Aix-en-Provence.

Crédit photo : Cécile Martini