Archives pour la catégorie Exposition

Morgane Tschiember

Exposition personnelle

28 avril – 23 juin 2018

vernissage le 27 avril à 18h30

 

Bubbles, 2015 – Acier, béton et verre – (Structure en acier) et 6 éléments en verre. Courtesy galerie Loevenbruck, Paris. © ADAGP, Paris. Courtesy Musée des beaux-arts de Dole. Photo Fabrice Gousset

Morgane Tschiember (1976, FR) a orienté ses travaux de deux ou trois pièces tridimensionnelles afin d’explorer les transitions entre les dimensions et comment ils se rapportent les uns aux autres. Depuis une dizaine d’années, Morgane Tschiember explore les qualités performatives de matériaux qu’elle s’approprie pour en tester les spécificités, les limites, et en tirer des formes nouvelles. Sa démarche échappe ainsi aux catégorisations, et se situe quelque part à mi-chemin entre peinture et sculpture, plaçant au centre le corps, l’espace, l’expérience. Résolument contemporaine, la démarche de l’artiste s’inscrit dans une époque qui est celle d’un retour au geste, à la matière, et d’une réappropriation décomplexée de l’histoire de l’art, des formes, des pratiques ou des matériaux. L’action est un élément inaliénable de son travail : elle souffle les sculptures en verre et les attache à des structures stables, en même temps, l’interprète mène l’acte de la respiration. Son travail qui entretient un dialogue très physique avec les matériaux ainsi que ses interrogations sur l’interaction dans l’espace renvoient au mouvement artistique du minimalisme.

Finissage d’exposition
Le 23 juin 2018 à 17h

Paradigme de la visibilité

Exposition collective

10 février – 7 avril 2018

vernissage le 9 février à 18h30

Depuis l’invention de la photographie, les moyens modernes de reproduction et de diffusion de l’image des personnes creusent une spectaculaire dissymétrie entre celles qui sont reconnues et les autres. Visibilité comme un « fait social total » qui engage toutes les dimensions de la vie sociale. Cette innovation entraîne un nouveau rapport entre vie publique et vie privée, une nouvelle échelle et perspectives des valeurs sociales, de nouvelles formes de hiérarchies, non moins qu’une économie très lucrative.

Finissage d’exposition
Le 7 avril 2018 à 17h

Toiletpaper Magazine, © artistes, ToiletPaper

La Perspective du monde

Exposition collective
Artistes : Hans Op de Beeck (BE), Nicole Herzog-Verrey (CH), Dimitri Horta (CH), Dimitri Mallet (FR), Emilija Škarnulytė (LT), Uwe Walther (DE/CH).

11 novembre 2017 – 20 janvier 2018

Vernissage le 10 novembre à 18h30

Nicole Herzog-Verrey, « Viva la vida », 2012, photo numérique. © artiste, galerie Marc de Puechredon

La vie contemporaine a accédé à un nouveau statut grâce à l’Internet et à progrès technologique. Aujourd’hui le monde a devenu hyper visible, accessible et accéléré. L’exposition soulève des questions que l’on voit très clairement dans les théories de Paul Virilio : c’est la dimension corporelle de notre expérience, la civilisation technique de la vitesse et de l’accélération liée à l’art et au développement des processus artistiques aujourd’hui. Virilio soutient que ces processus conduisent l’humanité à un déclin de l’expérience physique vécu et une crise de représentation de la réalité. Dans ces conditions, l’exposition suppose de remettre en question les perspectives de l’art et de la culture dans l’ère du post-capitalisme et la capacité de créer une nouvelle vision du monde. Quelle est la perspective de l’humanité dans ces conditions de la visibilité totale ?

Finissage d’exposition
Le 20 janvier 2018 à 17h

La recherche de réseau

RECYCLE GROUP
Commissaire Julia Cistiakova

16 septembre – 4 novembre 2017

Vernissage le 15 septembre à 18h30

Communiqué de presse (pdf) / Dossier pédagogique (pdf) / Bulletin d’information (pdf) / Texte de présentation (pdf)

La recherche de réseau est la première exposition de la nouvelle saison intitulée La perspective verticale. Cette série d’expositions explorera les fictions de l’art et de l’esthétique, les technologies et l’impact scientifique sur la vie contemporaine, l’industrie et la religion. La recherche de réseau vise à examiner la création artistique dans l’ère numérique et à réfléchir sur les conséquences du progrès technologique, sur les moyens de communication, sur l’avenir de la pratique artistique et de la représentation visuelle.

Le Recycle Group1 (Andrey Blokhin (1987) RU/FR et Georgy Kuznetsov (1985), RU/FR) fait référence à la vie d’un homme moderne de l’âge d’Internet et des nouveaux gadgets. La vitesse de transmission des données est quasi immédiate et la mise à jour permanente. La technologie se miniaturise toujours plus pour  offrir à chaque évolution de nouvelles fonctionnalités.  Une personne sur sept sur terre possède un Smartphone. Ainsi s’est développé le culte des nouvelles technologies. Le projet du Recycle Group compare la mondialisation des réseaux d’information à la conversion à une nouvelle « religion » où la portée des informations disponibles dans l’espace virtuel est une nouvelle divinité qui préside.

Leurs œuvres sont relatives au statut des pièces archéologiques, figées  dans le temps et portant un message irrévocable : la génération post-Internet est entrée dans une histoire séculaire, régie par l’omniprésence des société high-tech qui dominent nos pensées et l’histoire à travers des moyens numériques. Ce monde dans un futur parfait se révèle sous nos yeux à travers les œuvres symboliques et narratives, caractérisées par l’esthétique des générations passées : des scripts, des obélisques égyptiens et des pyramides antiques et sculptures grecques.

Pour la première fois en France, les artistes présenteront des œuvres en réalité augmentée, visibles grâce à une application téléchargeable sur un smartphone ou une tablette tactile. En utilisant la réalité augmentée comme nouvel outil d’interprétation artistique, les artistes formulent des lois d’une nouvelle figuration, existant à l’intersection des mondes virtuels et matériels.

Les artistes questionnent l’avenir des humains, la vie quotidienne de la société, et l’influence de l’histoire sur l’avenir. Qui possédera notre mémoire collective ? Comment peut-elle être préservée et sur quels principes ? Aurons-nous besoin d’un guide spirituel ? Qui ou quoi vont façonner l’avenir ? En réponse, Recycle Groupe se réfère aux acteurs qui jouent un rôle économique dans la troisième révolution industrielle : Google, Facebook, Bluetooth, Dropbox, Internet et les autres médias sociaux.

Finissage de l’exposition
Le 4 novembre 2017 à 17h

1 Recycle Group est un collectif russe formé en 2006 par Andrey Blokhin (1987) et Georgy Kuznetsov (1985). Depuis 2010, le collectif a eu des expositions en France, en Italie, en Grande-Bretagne, aux États-Unis, en Belgique, etc. Ils ont remporté le Prix Kandinsky en 2010 et ont été les gagnants du Prix Arte Laguna en 2016. Expositions personnelles : « Conversion » dans le cadre de la 56e Biennale de Venise ; «Vente finale» à London School of Economics, Londres (2014); « Paradise Network », Multimedia Art Museum, Moscou (2012). En 2017 ils représentent la Russie à la 57e Biennale de Venise. Le Groupe est représenté par la Galerie Suzanne Tarasieve (Paris), Gazelli Art House (Londres), Richard Taittinger Gallery (New York) et Triumph Gallery (Moscou). www.recycleartgroup.com

Série Selfies, 2015
Série Selfies, 2015
Recycling Symbols, 2015
Keep Me Updated, Your Holiness, 2015
The Letter F, 2012

Des leurres sous le soleil

EXPOSITION D’ÉVARISTE RICHER

02 juillet – 02 septembre 2017

Vernissage samedi 1er juillet à 11h30

Portfolio (pdf) – Communiqué de presse (pdf) – Bulletin d’information (pdf)

Évariste Richer aime traduire dans le champ de l’art des savoirs, des expériences et des outils qui ont à voir avec une approche « scientifique » du monde. Son œuvre se nourrit d’une aspiration à appréhender ce qui nous entoure tout en induisant la notion de doute sur nos capacités à le cerner, ou le discerner, très précisément. Invité par Camille Planeix dans le cadre du Partage des Eaux – organisé par le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche -, il présentera cet été des œuvres tendant à prendre la mesure du paysage ardéchois !
L’occasion pour lui de renouer avec ses racines cévenoles et de re-étalonner son regard porté sur cette nature retrouvée. Entre cyprès et nuages, les plus belles randonnées se feront à la Galerie cet été !

Cette exposition est organisée dans le cadre du projet de parcours artistique d’art contemporain dans la nature « Le Partage des Eaux » porté par le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche et en partenariat avec l’Institut d’art contemporain Villeurbanne/Rhône-Alpes.

Evariste Richer, Soleil politique, 2017. Tirage jet d’encre, 130×130 cm
la-palette-du-diable-2012
Evariste Richer, La Palette du Diable 2012. Silver print 102 x 127 cm
le-rayon-vert-2005
Evariste Richer, Le Rayon vert, 2005. Néon, transformateur, programmateur et calendrier. 315 cm de long, 1 cm de diamètre

DE L’IMPERMANENCE

ALINE MORVAN

06 mai – 17 juin 2017

Vernissage vendredi 05 mai à 18h30
portfolio (pdf) – dossier pédagogique (pdf) – communiqué de presse (pdf) – bulletin d’information (pdf)

Aline Morvan travaille la matière et le temps. Dans ses travaux les plus récents, l’expérimentation prend toute sa place… Les œuvres croissent ou se délitent… Elles ne sont présentes sous cette forme qu’en cet instant présent. L’usage et l’accident appartiennent au processus. Une nouvelle façon en sorte de laisser la matière s’organiser. À Privas, nous prendrons la mesure de ses expériences spatio-temporelles !

«Les Affinités» 2017 © Aline Morvan

Aline Morvan sera en résidence en février et mars 2017 à Moly-Sabata / Fondation Albert Gleizes. (www.moly-sabata.com)

LES RDV DE LA GALERIE !
SAMEDI 17 JUIN À 17H
VISITE DE LA DERNIERE CHANCE
L’occasion de voir une dernière fois les œuvres et de suivre une visite commentée de l’exposition !
Accès libre. Thé partagé avant et après la visite !

GÉOCHRONIE

CÉCILE BEAU

18 février – 08 avril 2017

Vernissage vendredi 17 février à 18H30
Affiche-dépliant (pdf) – Dossier pédagogique (pdf) – Communiqué de presse (pdf) – Bulletin d’information (pdf)

« Les expériences visuelles et sonores de Cécile Beau déplacent le temps et l’espace, proposent des territoires intermédiaires, des entre-deux toujours étranges : sons et images interagissent dans des dispositifs qui révèlent souvent dans leur apparente banalité des anomalies, des absences, des espaces suspendus ou des environnements fictionnels ». Brigit Meunier Bosch

À Privas, Cécile Beau placera le temps au cœur de l’exposition avec la complicité de Nicolas Montgermont. Ici, en Ardèche, ils nous reconnecteront aux temps géologiques voire cosmiques. Et nous prendrons le temps, ferons l’expérience de la durée…

cecile-beau-particules
Particules. En collaboration avec le laboratoire Géosciences Paris Sud, Paris / Pierres, sabliers, 2015 © Cécile Beau

LES RDV DE LA GALERIE !
MERCREDI 29 MARS À 18H
PERFORMANCE MUSICALE AUTOUR DES ŒUVRES DE CÉCILE BEAU
En collaboration avec le département «Musiques actuelles» du Conservatoire à Rayonnement Communal de Privas.
Les musiciens des ateliers d’improvisation et de pratique collective du Conservatoire ont travaillé à une série d’improvisations qui prennent comme point de départ la cosmologie grecque et romaine. Ils vous invitent à découvrir une nouvelle expérience du temps au plus près des œuvres de l’exposition !
Accès libre.

SAMEDI 08 AVRIL À 17H
VISITE DE LA DERNIÈRE CHANCE
L’occasion de voir une dernière fois les œuvres et de suivre une visite commentée de l’exposition !
Accès libre. Thé partagé avant et après la visite !

J’ai la mémoire…

Exposition de Bruno Elisabeth
& projet participatif de Nicolas Lelièvre

10 décembre 2016 – 28 janvier 2017

Vernissage samedi 10 décembre à 11H30
affiche-dépliant (pdf) / communiqué de presse (pdf)

J’ai la mémoire… est une exposition hybride articulant d’une part les photographies, installations et témoignages recueillis cet été par Bruno Elisabeth lors de sa résidence à l’Hôpital Sainte-Marie et d’autre part les investigations photographiques de Nicolas Lelievre menées durant l’automne auprès des privadois. Venez (re)découvrir l’Hôpital Sainte-Marie sous toutes ses coutures, de loin comme au plus près !

Exposition dans le cadre du Moi(s) en Folie !

Bruno Elisabeth était en résidence au Centre Hospitalier Sainte-Marie de Privas du 20 juin au 17 juillet 2016 co-organisée avec Juliette Pegon-Charley, service culturel de l’hôpital.

Nicolas Lelièvre, De près comme de loin, 2016.
Nicolas Lelièvre, De près comme de loin, 2016.

Projet « De près comme de loin » avec les habitants mené par Nicolas Lelièvre soutenu par le FIACRE (médiation), Région Auvergne-Rhône-Alpes.


Expo photo à l’hôpital de Privas

LES RDV DE LA GALERIE !

En écho, retrouvez dans le hall du Théâtre les réalisations de Mireille Cluzet, intervenante-artiste, et des patients de Sainte-Marie !

SAMEDIS 14 ET 21 JANVIER 2017 DE 14H À 16H

ATELIERS D’ÉCRITURE : PARTAGEZ VOS SOUVENIRS, QU’ILS SOIENT RÉELS OU FICTIFS… DE L’HÔPITAL SAINTE MARIE !

Quelque soit votre lien avec l’hôpital Sainte Marie, votre regard et vos mots nous intéressent ! Ils constituent une mémoire vivante, réelle ou fictive, de cette institution incontournable de Privas !

Les productions d’ateliers donneront lieu à une lecture publique lors de la Visite de la dernière chance, le samedi 28 janvier 2017 à 17h.

Ateliers gratuits, pour plus d’infos et vous inscrire contactez Marie Verreaux : mediation.galerie@theatredeprivas.com

SAMEDI 28 JANVIER 2017 À 17H

VISITE DE LA DERNIÈRE CHANCE / LECTURE PUBLIQUE

Le traditionnel rendez-vous de la fin de l’exposition est cette fois-ci augmenté ! Venez profiter de la lecture publique, restitution des ateliers d’écriture menés par Marie Verreaux en janvier, lors de la dernière visite commentée !

Accès libre. Thé partagé avant et après !

 

 

À la poursuite du temps

C. Berdaguer & M. Péjus, V. Delmas, L. Dujourrie, E. Ferrer, On Kawara, K. Kiwanga, B. Lamarche, C. Richem, Société Réaliste

1er octobre – 26 novembre 2016

Vernissage  vendredi 30 septembre à 18h30
affiche-dépliant (pdf) / dossier de presse (pdf) / Bulletin d’information (pdf) / dossier pédagogique (pdf) / carnet d’exploration (pdf)

Celui qui prend son temps, perd-il son temps ? Alors que nous avons créé tout un tas d’outils pour aller plus vite, que faisons nous de ce temps libéré ? Où passe tout ce temps gagné ? Pourquoi courons nous toujours après le temps ? Œuvres éphémères, périssables, intemporelles… Artistes montrant le temps ou proposant d’en faire l’expérience… Cette exposition vous invite à un véritable voyage dans le temps… même s’il n’existe pas !

Prêts des artistes, de la Galerie Jérôme Poggi, des Frac Franche-Comté et Lorraine, de l’IAC – Collection Rhône-Alpes. Production des œuvres de K.Kiwanga : « Pétales et compagnie », Privas

Clément Richem, Les châteaux de sable, vidéo 04 min 36, son, 2013, image extraite de la vidéo
Clément Richem, Les châteaux de sable, vidéo 04 min 36, son, 2013,
image extraite de la vidéo

MARDI 18 OCTOBRE À 20H30 : QU’EST-CE QUE LE TEMPS ? (le livre XI des Confessions d’Augustin)

De Denis Guénoun, interprété par Stanislas Roquette.

Durée : 1H + rencontre avec le public.

Tarifs : Adultes 12€ / – de 25 ans 8€

Avant-propos entre le metteur en scène et Lydia Coessens, professeure de philosophie à 19h !

Le Théâtre et la Philosophie peuvent-ils faire bon ménage ? Il n’y aura sans doute plus de raison d’en douter après avoir vu ce spectacle !

Le grand succès de ce spectacle insolite le conduit à être en tournée en France et à l’étranger pour la 6ème  saison consécutive. À vous maintenant de prendre le temps de venir le découvrir !

Spectacle programmé par le Théâtre de Privas en écho à l’exposition.

Pour toute information, contactez le 04 75 64 93 39.

 

SAMEDI 26 NOVEMBRE À 17H : VISITE DE LA DERNIÈRE CHANCE

L’occasion de voir une dernière fois les œuvres et de suivre une
visite commentée de l’exposition !

Accès libre. Thé partagé avant et après la visite

 

Juste avant l’horizon, le paysage

Alain Fournier, Marco Godinho, Nancy Holt, Claude Madier, Aurélien Mauplot, Bastien Mignot et Grégoire Edouard, Olivier de Sépibus

9 juillet – 17 septembre 2016

Vernissage
  vendredi 8 juillet à 18h30
affiche-dépliant (pdf) / dossier de presse (pdf) / Bulletin d’information (pdf)

Juste avant l’horizon, lentement le regard s’élève pour se fondre dans le paysage. Portion de l’espace terrestre, représentée ou observée à l’horizontale comme à la verticale… Il n’est pas de paysage sans cette ligne imaginaire circulaire dont l’observateur est le centre et où le ciel et la terre (ou la mer) semblent se confondre. Voyons comment les artistes en prennent la mesure tout en cherchant du regard l’horizon !

Olivier de Sépibus, Hyper-montagne Bietshhorn, Fusain sur papier grain C, 220X160 cm, Sept. 2014
Olivier de Sépibus, Hyper-montagne Bietshhorn, Fusain sur papier grain C, 220X160 cm, Sept. 2014

PARTICIPEZ A LA RÉALISATION D’UNE ŒUVRE COLLECTIVE !
Balade inédite pour aventuriers de tous poils !
Participez à la réalisation collective de l’œuvre «L’horizon retrouvé» de l’artiste Marco Godinho. 3 marches à expérimenter, 3 balades pour arpenter Privas et ses environs ensemble en quête de bouts de fils, ficelles, cordes qui mis bout à bout formeront un horizon… à découvrir à la Galerie dès le 08 juillet !

Dimanche 19 juin à 10h : TOUS A COUX !
RDV avec un pique-nique et départ en direction du marché de Coux.

Jeudi 23 juin à 20h : ENTRE CHIEN & LOUP !
RDV pour une balade avant la nuit dans Privas.

Dimanche 03  juillet à 15h : AU FIL DE L’EAU !
RDV pour suivre le lit de l’Ouvèze.

Départs de la Galerie. Gratuit.

Informations et renseignements :
09.70.65.01.15 ou galerie.exposition@theatredeprivas.com

Après l’expérience des nuages de Yona Fiedman, traçons ensemble à travers la France « L’Horizon Retrouvé » de Marco Godinho ! De Bitche (Médiathèque), à Vence (association De Hors), en passant par Metz (49 Nord 6 Est – Frac Lorraine) et Nice (MAMAC) jusqu’à Privas !

LES RDV DE LA GALERIE !

JEUDI  21 JUILLET à 18h
LECTURE DE PAYSAGE Avec Marie Verreaux et Nicolas Lelièvre
Venez découvrir le paysage de Privas comme vous ne l’avez jamais regardé !
Rdv à la Galerie pour gravir le Montoulon et scruter l’Ardèche autrement !
Apéritif garanti à la fin de l’expérience. Accès libre

JEUDI 28 JUILLET à 18h
LECTURE DE PAYSAGE Avec Marie Verreaux et Nicolas Lelièvre
Venez découvrir le paysage de Privas comme vous ne l’avez jamais regardé !
Rdv à la Galerie pour gravir le Montoulon et scruter l’Ardèche autrement !
Apéritif garanti à la fin de l’expérience. Accès libre

VENDREDI 02 SEPTEMBRE à 18h
RENCONTRE AUTOUR DU LIVRE « SEPT CHEMINS EN ARDÈCHE »
Avec Grégoire Edouard et Jean-Jacques Salgon
RDV à la Médiathèque de Privas. Accès libre.
En résonance avec l’exposition de la Galerie et cette conférence, Grégoire Edouard présentera cet été son travail photographique à la Médiathèque.

SAMEDI  17 SEPTEMBRE à 17h
VISITE DE LA DERNIÈRE CHANCE
L’occasion de voir une dernière fois l’exposition !
Thé partagé avant et après la visite. Accès libre.